• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

Nouvelle BMW 1200 RT 2014 (article réalisé par Moto-net.com)

Posté par lescasquesgaulois le 7 novembre 2013

Sa présence au salon de la moto de Milan n’était pas une surprise, mais le lancement de la nouvelle R1200RT équipée du flat-twin à refroidissement air-eau est l’événement le plus important pour BMW en 2014 puisqu’elle a la lourde tâche de perpétuer une réputation d’excellence. Pour y parvenir, la moto routière vedette du constructeur allemand joue à fond la carte de l’innovation.

De l’eau dans le moteur, moins d’air sur le visage !

A peine terminée la totale et réussie refonte de son icône R1200GS (lire notamment notre Comparatif R1200GS Vs Tiger Explorer Vs Super Ténéré 1200), BMW a remis l’ouvrage sur le métier en s’attaquant à sa célèbre cousine « germaine » – forcément ! -, la R1200RT (lire notamment notre Duel R1200RT Vs Trophy 1200 SE).

BMW R1200RT 2014 : les infos clés

  • Moteur : bicylindre à plat refroidi par air-eau
  • Perfs : 125 ch et 125 Nm de couple en Full
  • Poids : 274 kg en ordre de marche
  • Tarif : 18 100 €
  • Disponibilité : février / mars 2014
  • Coloris : bleu, gris ou ébène

Au centre de ce profond remaniement figure naturellement le nouveau bicylindre à plat de 1170 cc à refroidissement mixte (65% par air, 35% par eau) découvert sur le maxi-trail R1200GS 2013.

L’adoption de ce moteur moderne (accélérateur électronique ride-by-wire, vilebrequin plus petit et plus léger que sur l’ancien Flat « air-huile », embrayage multidisques en bain d’huile avec fonction anti-dribble) permet à la routière allemande d’afficher des performances en hausse : 125 ch à 7750 tr/mn et 125 Nm de couple à 6500 tr/mn en Full, soit 15 ch et 5 Nm de plus que l’ancienne version. Afin de lui donner plus de velouté que sur la nouvelle R1200GS, les motoristes ont alourdi le vilebrequin – comme sur la R1200GS Adventure 2014 – et retravaillé l’injection.

Nouvelle BMW 1200 RT 2014 (article réalisé par Moto-net.com) r1200RT-2014-1

Un surcroît de pêche – et de caractère, si l’on se fie au rendement de la nouvelle R1200GS – bienvenu, d’autant que cette édition 2014 prend 15 kg sur la balance BMW avec 274 kg en ordre de marche annoncés (259 pour le modèle précédent). Cette inflation pondérale est en partie due au moteur, à l’habillage et à la bulle plus enveloppants mais aussi aux équipements supplémentaires.

Une électronique de pointe et une sélection semi-auto… en option !

Ce millésime 2014 emporte notamment de série un ordinateur de bord complet (lire partie « Instrumentation ci-dessous), un ABS (comme toutes les BMW récentes), un freinage partiellement couplé (de l’avant vers l’arrière), un anti-patinage ASC et deux modes de conduites, « Rain » (Pluie) et « Road » (Route).

r1200RT-2014-2

Ces modes interviennent à la fois sur la réponse moteur et le degré d’intervention de l’ABS et du contrôle de motricité, mais aussi sur le fonctionnement des suspensions semi-actives ESA Dynamic qui sont proposées en option.

Ce système d’amortissement sophistiqué agit en temps réel sur le tarage du Telelever et du mono-amortisseur arrière en fonction de l’état de la chaussée et des phases de pilotage. Utilisé notamment sur la R1200GS, il permet aussi de réduire à leur plus simple expression les transferts de masse vers l’arrière à l’accélération et vers l’avant au freinage.

Les fonctions « traditionnelles » auxquelles sont habitués les utilisateurs d’ESA BMW sont conservées : à l’arrêt, il est possible d’influer sur la précharge selon que l’on pilote seul, à deux et ou avec des bagages, tandis que l’on peut choisir entre différents modes de confort en roulant (Soft, Normal, Hard).

En option, il est possible de bénéficier d’un mode de conduite supplémentaire, « Dynamic », qui offre un réactivité moteur instantanée et une intervention des aides réduite au minimum. Ce mode est couplé avec une inédite fonction décrite comme une « nouveauté mondiale » : le dispositif Hill Start Control qui remplit le rôle d’aide aux démarrages en côte, comme on en trouve depuis de nombreuses années en automobile.

r1200RT-2014-8

Une fois activé, ce mécanisme bloque le frein arrière dans le but de faciliter l’arrêt et le redémarrage dans les zones pentues. Ce système automatise en fait ce que l’on apprend à l’auto-école lors du passage du permis voiture, lorsqu’il s’agit de maîtriser un démarrage en côte en s’aidant du frein à main. Attention à ne pas le « confondre avec un frein de stationnement« , précise toutefois BMW.

Deuxième « nouveauté mondiale dans la construction de motos de série » s’enorgueillit le constructeur allemand : le shifter BMW Pro, qui permet non seulement de monter les rapports sans débrayer ni couper les gaz, mais aussi de rétrograder sans toucher au levier gauche et à la poignée droite !

r1200RT-2014-4

Dérivé de la compétition (MotoGP, puis World Superbike), ce système très élaboré offre un très grand confort d’utilisation et peut – dans une certaine mesure – se présenter comme une alternative à une boîte semi-auto.

Le pilote n’a en effet plus à se préoccuper de la gestion des gaz et de l’embrayage lors des passages de vitesses, un peu à la manière de la transmission de type séquentielle en mode « manuel ».

Un confort d’utilisation qui devrait plaire à une certaine frange bien précise d’utilisateurs selon Marcel Driessen, DG de BMW France, qui nous a avoué qu’il s’adressait notamment aux nombreux « RT-istes » français qui utilisent leur R1200RT dans le cadre de leurs déplacements urbains (voir notre Interview vidéo ci-dessous).

Image de prévisualisation YouTube

L’avenir nous révèlera si cet intéressant choix technique recueillera le succès escompté. En revanche, n’en déplaise au service marketing BMW, il ne s’agit pas d’une nouveauté dans la production motocycliste : la première moto de série équipée d’un tel dispositif est italienne et il s’agit de la version 2013 de la MV Agusta F4, testée par MNC sur le circuit de Valence en début d’année !

Partie cycle : plus de rigueur

La partie cycle suit la même tendance que celle initiée sur la R1200GS 2013 : le cadre treillis en deux parties cède la place à un élément d’un seul tenant, ce qui lui confèrerait plus de rigidité, d’où une « amélioration sensible de la tenue de cap » selon BMW. Un placement encore mieux étudié du centre de gravité permettrait de surcroît à la nouvelle RT de se montrer au moins aussi maniable que l’ancienne, malgré ses kilos supplémentaires.

r1200RT-2014-3

La transmission finale par arbre à cardans Paralever Evo profite de son côté d’améliorations lui permettant d’afficher plus de douceur de fonctionnement, tout en luttant contre la tendance à étendre le ressort du mono-amortisseur à l’accélération et à le comprimer à la coupure des gaz.

Comme sur la R1200GS, cette transmission se fait désormais par le côté gauche tandis que l’échappement migre sur la droite. Une permutation imposée en raison de la nouvelle configuration de la transmission primaire mais aussi, selon BMW, pour réduire le risque de brûlures lorsque le pilote pousse sa moto…

Nouveau look, nouveau confort

Au niveau de l’habillage, la partie avant de la nouvelle R1200RT renvoie directement aux K1600 (tout comme l’instrumentation de 5,7 pouces en couleur type smartphone), tandis que le pare-brise électrique voit son potentiel protecteur amélioré.

r1200RT-2014-6

 

Selon les Allemands, ce pare-brise à fonction mémoire et retour en position basse à l’extinction du moteur serait « le plus silencieux jamais développé par BMW » et minimiserait aussi les bruits aérodynamiques.

Un peu moins proéminents que les anciens modèles, les « rétroviseurs-protège-mains » offriraient pourtant un meilleur champ de vision et peuvent désormais se rabattre, pour faciliter le stationnement par exemple.

L’ergonomie a aussi été retravaillée par le biais notamment d’un triangle « selle-repose-pied-guidon » abaissé de 20 mm « sans pour autant entraver la prise d’angle de la moto ou bien la sensation de confort« , s’empressent de préciser les ingénieurs. Le passager profite lui aussi de cette volonté d’améliorer l’accessibilité, puisque son assise et ses cale-pieds sont abaissés de 20 mm.

Le confort progresserait en outre grâce à des selles proposant une longueur utile plus importante, de deux centimètre pour le conducteur et d’un centimètre pour son invité(e). L’assise pilote est toujours à hauteur réglable (de 805 à 825 mm) et peut le cas échéant être remplacée par un modèle haut ou bas en option départ usine.

r1200RT-2014-5

Ce qui nous amène au récurent sujet « qui fâche » : le nombre d’équipements et d’accessoires pourtant indispensables sur une bonne moto routière – surtout à ce prix : 18 100 € ! – mais qui figurent hélas dans la longue liste des options (lire la partie infos commerciales de notre fiche technique).

MNC pense notamment au régulateur de vitesse, au verrouillage centralisé (valises, espace de rangement dans le renvoi gauche du carénage et top case), aux selles chauffantes, à la deuxième prise 12 V et au système audio…

Fiche technique BMW R 1200 RT 2014

Moteur

  • Type : Bicylindre à plat (Boxer) refroidi par air/eau
  • Distribution : 4 soupapes par cylindre, double arbres à cames en tête
  • Cylindrée : 1170 cc
  • Alésage et course : 101 × 73 mm
  • Alimentation : : Injection indirecte, gestion BMS-X
  • Taux de compression : 12,5 à 1
  • Couple du moteur : 125 Nm à 6 500 tr/min (full)
  • Puissance : 125 ch (92 kW) à 7 750 tr/min (full)

Dimensions

  • Longueur : 2 222 mm
  • Largeur : 983 mm aux rétros
  • Hauteur de selle : Ajustable, de 805 mm à 825 (option selle haute ou basse)
  • Chasse : 116 mm
  • Empattement : 1485 mm
  • Poids : 274 kg en ordre de marche
  • Capacité du réservoir d’essence : 25 litres
  • Pneu avant : 120/70 ZR17
  • Pneu Arrière : 180/55 ZR17

Partie cycle

  • Cadre : Périmétrique en acier, moteur à fonction porteuse
  • Fourche : Telelever
  • Suspension arrière : Mono-amortisseur
  • Frein avant : Double disque de 320 mm, étriers à fixation radiale à 4 pistons (ABS partiellement intégral et déconnectable de série)
  • Frein arrière : Mono disque de 276 mm, étrier 2 pistons

Transmission

  • Transmission finale : Par arbre à cardans
  • Embrayage : Multidisque en bain d’huile et système anti-dribble
  • Boîte de vitesse : 6 rapports, sélection par fourchettes et crabots
  • Rapport de réduction primaire : 1 / 1,65
  • Rapport de réduction secondaire : 1 / 2,91

Instrumentation

  • Console de bord : compte-tours, compteur, kilométrage total, distance parcourue, kilométrage journalier 1+2, kilométrage journalier automatique (remise à zéro après une interruption de 6 h), température ambiante avec alerte de verglas lorsque la température tombe en dessous de 3 °C, consommation moyenne 1 + 2, consommation moyenne depuis la remise à zéro, consommation instantanée, consommation moyenne pour calcul de l’autonomie, autonomie, vitesse instantanée, vitesse moyenne, niveau d’huile, contrôle de la pression de gonflage des pneus (uniquement avec l’option RDC), tension du réseau de bord, date, durée de la pause, durée du trajet, date de révision, kilométrage restant jusqu’à la révision.

Informations commerciales

  • Prix : 18 100 €
  • Garantie : Deux ans pièces et MO
  • Disponibilité : Février / mars 2014 dans le réseau BMW Motorrad France.
  • Coloris : bleu, gris, ébène
  • Principales options proposées : éclairage diurne à leds, ESA Dynamic, assistant au démarrage en côte Hill Start Control, Shifter Pro, selles haute ou basse, selles chauffantes, GPS, indicateur pression des pneus, régulateur, mode de conduite « Dynamic », 2ème prise 12V, alarme, silencieux Akrapovic, sacs de valises, top case (grand ou petit format disponible), sono bluetooth, USB, MP3, iPod,

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

O-P-Q-R |
LANGUES ANCIENNES (symbologie) |
Gommard Team |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | florianpapaix65
| pilou6234
| Car | Sell Car | Car Review...